dimanche 22 janvier 2017

buenos Aires: Quartier de la Boca

El Barrio de la Boca, se visite absolument et c'est ce que nous faisons le premier jour après la place de mai, car les couleurs vont nous réveiller (nous sommes arrivés après un long voyage très tôt le matin (5h) et après un repos et petit déjeuner nous partons vers 8h30 ....dur, dur la vie des baroudeurs Nous arrivons dans ce quartier pittoresque et allons flâner dans la rue principale (ancienne voie de chemin de fer baptisée Caminito, en référence au célèbre tango composé par Juan de Dios Filiberto.. Ce quartier est l'idée d'un peintre Benito Quinquela Martin (1890-1977). il fut adopté à 6 ans par une famille de dockers de la Boca Très tôt il se met à peindre est s'inspire de l'atmosphère du quartier. Les habitants du quartier, fiers de leur peintre se mettent à peindre leurs maisons de couleurs encore plus vives.
Au départ la Boca était le port de Buenos Aires sur le Rio Riachuelo, mais au cours des années les bateaux ont des tonnages de plus en plus importants ; les dragages répétés du Riachuelo qui l'ont  appauvri et l'aménagement des ports en eaux profondes, le port est abandonné.Le quartier survit grâce à l'optimisme des habitants et surtout à la fréquentation des touristes

on voit déjà qu'on est bienvenus!
cette jeune dame a fini son service, vous allez voir au bout de la rue quelle est son activité...pas de sourire coquin!

le plus beau de tous les tangos du monde...
https://www.youtube.com/watch?v=Yw4Dh2XeBvk&list=PLvJlgLOIzH2US9pTKbwdmg46mXZlnea58&index=2
l'évocation du port de la Boca


les maisons sont presque toutes en tôle ondulée et en zinc








le pape François  la grande idole des Argentins bénit la  place et les touristes de passage
cette  demoiselle vous demande si vous voulez être pris en photo  elle et de temps en temps elles font un tango avec le jeune homme à côté d'elle ; si vous voulez les photographier il faudra donner un petit billet . Mais comme dans quelques jours nous allons voir un spectacle sur le tango je passe mon chemin

voilà une des idoles... Maradona est partout, il faut dire qu'il a commencé à jouer dans l'équipe de foot du CA  de la Boca juniors, l'une des équipes les plus titrées d'Argentine
allez, une deuxième bénédiction ne peut pas faire de mal
un passage haut en couleur


et encore du tango autre passion.....
adios!
c'est un quartier très animé la plupart du temps mais il est vivement déconseillé d'y aller seul en tant qu'étranger (il vaut mieux être accompagné d'Argentin(e))la nuit et les jours de match à la Bombonera le stade de l'équipe de la Boca!
'cet homme est un musicien,Juan de Dios Filiberto, il a écrit beaucoup de musiques de tango dont le célèbre Caminito
https://www.youtube.com/watch?v=aOaLH2TVMUY

lundi 26 décembre 2016

voyage en Argentine

voilà plus d'une semaine que nous sommes rentrés d'un voyage en Argentine, pour commencer nous allons découvrir un peu la ville de Buenos Aires....
commençons par la "plaza  de Mayo"( place de mai) avec ses palmiers importés du Brésil,coeur de BA, la configuration de cette placeest l'oeuvre d'un paysagiste français Jules Charles Thays alias Don Carlos qui dessinera la majorité des parcs et places de la ville C'est sur cette place qu'eut lieu le grand rassemblement en 1816 pour fêter l'indépendance. Depuis, elle est presque tous les jours l'endroit de manifestations .* 
voici les magnifiques jacarandas qui sont en fleurs  dans les rues et les parcs.

la plus célèbre des manifestations est celle des "Madres de la Plaza de Mayo" , les mères des disparus de la "guerre sale". Depuis la fin des années 1970 ces femmes s'y réunissaient tous les jeudis après midi, exigeant des nouvelles de leurs enfants et exigeant la punition des responsables. Elles sont maintenant installées dans un bâtiment proche et même si bon nombre d'anciens membres de la junte ont été sanctionnés, elles continuent à défiler pour le respect des droits de l'homme tous les jeudis. Les fichus blancs portés par ces femmes ont été peints tout autour de la pyramide au centre de la place.
côté est de la place se trouve la Casa Rosada, maison rose, érigée à la place d'un ancien fort, c'est la maison du gouvernement.
au milieu le toit du "cabildo" siège du premier conseil municipal, c'est là que les révolutionnaires, Mariano Moreno en t^te,  ont fomenté la rébellion en 1810 contre les Espagnols. C'est maintenant après restauration et diminution de la façade  le musée National Historico del Cabildo 
cette photo a été prise le soir car nous sommes revenus mon mari et moi voir l'ambiance dans les rues
cette horloge sur un grand bâtiment de l'Avenue de Mai, ne fonctionne plus
voici donnant sur la place la grande cathédrale Métropilitana 
nous entrons dans la cathédrale
nous y voyons beaucoup de gens qui passent , le temps de faire une petite prière
la cathédrale est depuis 2013 lieu de pèlerinage pour beaucoup de Chrétiens car c'est là que le Cardinal Archevêque de Buenos Aires Jorge Mario Bergoglio officia du 28 février 1998 jusqu'au  13 mars 2013, date à laquelle il fut élu pape sous le nom de François.

et voici qu'arrivela garde qui va ouvrir les portes du mausolée du Général José de San Martin mort en exil à Boulogne sur Mer en 1850 et rapatrié 11 ans plus tard. C'est le HEROS argentin de l'indépendance; nous verrons plusieurs fois sa statue 




Nous continuons notre début de découverte par une balade dans un quartier très coloré de la Boca que nous visiterons la prochaine fois

* un autre groupe lutte pour la vérité sur les crimes commis pendant la dictature. Il s'appelle "Hijos" créé en 1995 par des enfants de disparus; ils luttent pour la reconstitution exacte de cette période sombre de l'histoire de l'Argentine et contre la censure. Ils espèrent toujours traîner en justice les responsables dela mort de leurs parents.

mardi 22 novembre 2016

la Gacilly au Japon ou plutôt le Japon à la Gacilly(56)

comme tous les étés , nous sommes allés fin août passer une demi journée au festival de la Gacilly, le thème principal était le Japon, je vais vous montrer les plus discrètes 

3 photos de Miho Kajioka
une coïncidence j'ai préparé ce message hier soir et juste après j'entends parler de séisme de nouveau




et voici maintenant une série plus habituelle 




et ci-dessous quelques-unes de la série les "perroquets de Tokyo" de Yoshinori Mizutani




contents de notre après midi nous sommes restés flâner un bon moment profitant que le visiteurs commençaient à partir et surtout de la douceur de la lumière typiquement bretonne de fin de jour d'été, nous remontons cette belle rue pour reprendre notre voiture.